ZONE 10

Victime d’une lésion au cerveau, l’inspecteur Adam Kamen voit son enquête sur un tueur en série décoller. Un bon polar aux limites de la folie.

La police de New York est sur les dents : un tueur en série surnommé Henri VIII - du nom de ce roi d’Angleterre connu pour sa propension à décapiter ses épouses - sème la terreur. L’enquête piétine jusqu’à ce que l’inspecteur Adam Kamen subisse une grave lésion au cerveau lors d’une prise d’otage. Accident qui va lui donner une nouvelle perception des évènements...
Troisième album de la collection Dark Night après les moyennement convaincants "Frisson" et "Sale fric", "Zone 10" s’intéresse à un univers particulier, celui des "Eveillés", des individus choisissant la trépanation comme moyen de s’ouvrir l’esprit, d’accéder à un autre niveau de conscience, de découvrir leur troisième œil... Un thème déjà traité en littérature - à commencer par Stephen King - mais plutôt accrocheur et très bien amené ici par le récit. S’il n’évite pas certains poncifs comme le flic meurtri par son divorce et la mort de son fils, Christos N. Gage réussit à ficeler une intrigue sans temps mort et à faire durer le suspense, enchaînant questionnements et rebondissements. Adam Kamen est-il sain d’esprit ? Quel rapport a-t-il avec le tueur en série ? Combien sont-ils ? Le scénariste de comics ("Dante’s inferno") livrera toutes les réponses, secondé par le beau noir et blanc de Chris Samnee ("Capote in Kansas").

- Delcourt