WITCH DOCTOR - Tome 1. Coup de scalpel !

Un docteur House de l’occulte où monstres et démons ont la fâcheuse tendance à investir le corps des patients. De l’horreur médicale délirante mais un peu moins qu’on l’espérait.

Le Dr Morrow est un drôle de médecin. Aidé de ses assistants Eric Gast et Penny l’Affreuse, une patiente aux griffes acérées faisant office d’anesthésiste, il s’occupe des troubles paranormaux affectant les malades : un gamin possédé, un bébé fée déguisé en faux nourrisson, etc. Nommée aux Etats-Unis dans la catégorie "meilleure nouvelle série" aux prochains Ghastly awards qui récompense les comics d’horreur, "Witch Doctor" est une sorte de BD médicale horrifique. En effet, la galerie de monstres immondes décrite dans l’album n’est en somme qu’une large gamme de pathologies contre lesquelles il suffit de trouver le bon remède.
Si tout cela n’est guère ragoutant, c’est dans les pas d’une équipe folledingue que nous entraine Seifert et Ketner qui signent ici leur première bande dessinée. A l’instar des personnages, l’intrigue est plutôt déjantée et le Dr Morrow a quelque chose d’un certain Dr House... Dommage toutefois que ce scénario mélangeant fantastique et humour soit aussi linéaire - le trio médical est appelé sur un cas, on réfléchit, on résout l’affaire ou on guérit le patient plus ou moins contre son gré... et c’est reparti pour le cas suivant - et finalement beaucoup plus classique qu’on l’avait imaginé. Rien à redire en revanche sur les planches de Lukas Ketner et ses monstres lovecraftiens très convaincants parfaitement dans l’ambiance de la série. Un intéressant carnet de croquis et de recherches en noir et blanc suit en outre le récit. Le deuxième tome de "Witch Doctor" doit être publié fin 2012 aux Etats-Unis et courant 2013 chez nous.

- Delcourt