VOLUNTEER - Tome 1

Un univers de vampires modernes entre polar et fantastique. Prenant.

En 1987, deux ouvriers découvrent dans un wagon une petite fille amnésique en état de choc. Seul indice, une gourmette sur laquelle est gravé un prénom : Volunteer. Quinze ans plus tard, Volunteer travaille à New York où elle mène une vie tranquille, jusqu’au jour où elle se fait agresser par des vampires qui semblent lui en vouloir personnellement.
Après « Terres d’Ombres », Springer revient avec une nouvelle série. A cheval entre polar et fantastique pur, les 70 pages du premier tome de « Volunteer » nous propose un univers de vampires modernes, urbains qui évoque celui des « Stryges » ou de « Rapaces ».
Et le pari semble réussi. Parfaitement ficelée, l’histoire tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page. Le rythme enlevé tenant autant du scénario - les rebondissements apparaissent juste quand il faut - que de la mise en case et du trait particulièrement dynamique en particulier dans les scènes d’action. Les couleurs sombres, souvent en aplat, participent également à l’ambiance « ténébreuse » de l’album.
En attendant d’en savoir plus sur ce qui lie Volunteer et ces mystérieux vampires, il ne vous reste plus qu’à fermer portes et fenêtres avant de vous plonger dans l’obscurité et d’ouvrir "Volunteer".

- Delcourt