UNE TRAGÉDIE GRECQUE - Tome 1. Deux sœurs

L’histoire de deux soeurs mariées à deux riches armateurs grecs dont un certain Aristote Onassis. Terne.

Même si le titre peut le laisser croire, l’histoire n’a rien à voir avec l’actuelle situation financière de la Grèce. C’est en fait le destin tragique de deux soeurs bien nées - Tina et Eugenia, filles du grand armateur grec Stavros Livanos - que Jean-Claude Bartoll et Viviane Nicaise vont nous conter en deux tomes. Tina a 14 ans et veut épouser l’armateur Stavros Niarchos mais son père refuse et trois ans plus tard c’est finalement un autre armateur, Aristote Onassis, qui deviendra son mari. Son rival Niarchos épouse alors rapidement Eugenia afin d’éviter qu’Onassis ne s’empare de toute la flotte des Livanos.
"Une tragédie grecque" se base sur les faits réels et, à travers les épouses, s’intéresse donc à deux grands armateurs grecs et à deux personnalités de la vie mondaine internationale de l’après-guerre. La naissance de la Jet Set des années 50 est un sujet plutôt alléchant, surtout quand argent, soif de pouvoir et amour s’entremêlent. Evidemment centré sur les relations sentimentales, le récit au trait classique se révèle malheureusement assez plat avec comme une succession d’événements juste mis bout à bout, les protagonistes sont sans grand relief et les deux soeurs ne parviennent pas à se rendre attachantes.
Un premier tome un peu terne donc, loin du clinquant du monde décrit.