UNE ENQUETE DU COMMISSAIRE CREMER - Tome 1. Le maillon faible de Sumatra

Animal ou humain ? Une drôle d’enquête pour le commissaire Crémer qui va devoir déterminer comment classer un meurtrier. Totalement burlesque.

Lors de l’escale d’un bateau de croisière dans l’archipel de Sumatra, un éminent scientifique est assassiné, tué par la chute d’un arbre. Le coupable est vite découvert. Mais cette petite créature poilue nommée Kouyû-Kouyû par les autochtones est-il un homme ou un singe ? Un animal peut-il être coupable d’un crime ? Le commissaire Crémèr va devoir trouver les réponses car de celles-ci dépendront les poursuites judiciaires.
Si la ressemblance du commissaire Crémèr avec l’interprète du Maigret de la télé n’est pas une coïncidence, cela ne signifie pas non plus que "Le maillon faible de Sumatra" est un polar comme les autres. Car rien ici n’est tout à fait habituel surtout pas le crime et le meurtrier car l’enquête policière, concoctée par l’auteur de la biographie dessinée du chimiste juif allemand Fritz Haber, tient surtout du prétexte. Après une première partie un peu lourde, le sujet est vraiment lancé par le biais de l’humour et de la loufoquerie : la définition de l’Homme. Une vaste question qui a de tout temps passionné les philosophes comme Vercors. D’ailleurs, de l’aveu même de Vandermeulen, "Une enquête du commissaire Crémèr" "n’est rien d’autre que la naïve et burlesque variation" des ouvrages du philosophe "Plus ou moins homme" et "Les animaux dénaturés". Au terme d’une histoire parfaitement immorale dessinée par Casanave ("Une aventure rocambolesque de... Attila le Hun"), Crémèr finit par trouver la réponse qui lui convient, celle qui pourra apaiser sa conscience... en attendant la prochaine énigme métaphysique, le scénario du deuxième tome qui emmènera notre commissaire dans les milieux du rock psychédélique anglo-saxon.

- Dargaud