UNE AVENTURE DE SPIROU ET FANTASIO PAR... - Tome 5. Le groom vert-de-gris

Une nouvelle aventure du petit groom trépidante et divertissante à souhait.

On se souvient de l’excellent "Spirou, journal d’un ingénu" d’Emile Bravo qui montrait la jeunesse de Spirou, alors groom au Moustic Hôtel de Bruxelles. Dans cette nouvelle aventure, Spirou travaille toujours dans l’établissement mais a troqué son uniforme rouge pour un autre vert-de-gris... Nous sommes en effet en 1942 et les SS ont établi leur quartier général de la Gestapo dans l’hôtel. Fantasio, lui, est journaliste au quotidien Le Soir, "journal collabo"...
Dire que ce scénario initialement proposé il y a plus de 25 ans à Dupuis avait été remisé au fond d’un tiroir ! Cette "aventure de Spirou et Fantasio" qui commence à peu de de choses près là où l’histoire de Bravo s’arrête - la déclaration de guerre - est également de bonne facture. En moins sobre. On retrouve nos Spirou et Fantasio fidèles à eux-mêmes, le premier dans son rôle de jeune intrépide malin et le second dandy farfelu et bricoleur. Malgré les événements graves décrits, ces deux là ne se départissent de leur naïveté sympathique.
Avec eux, les péripéties s’enchaînent les unes aux autres dans ce Bruxelles folklo à l’accent inimitable, les planches regorgeant d’explosions, courses-poursuites et autres cascades dignes de "La Grande vadrouille". On ne s’ennuiera donc pas une seconde, en particulier du côté des jeunes lecteurs. Les adultes eux n’échapperont aux très nombreuses références aux personnages de l’univers d’Hergé (Quick et Flupke, le professeur Tournesol, Buck Danny, etc) et d’auteurs de BD (Hergé, Morris...) que l’on croise juste au détour d’une case. Un régal.
Dupuis annonce la sortie future d’une version bruxelloise de l’album.

- Dupuis