TUNNY HEAD

Tunny Head n’est pas un intellectuel mais il a la gâchette facile, il n’a pas une once d’humanité mais un humour certain. Un héros de fanzine qui tue tout ce qui bouge parce que ça le démange à (re)découvrir.

"Une page, un meurtre. Tel est mon lot" ainsi parle Tunny Head, "héros barbare, faiseur de veuves et encore : même (elles) il les bute"... C’est un héros auquel il vaut mieux ne pas se frotter que la toute nouvelle maison d’édition 12Bis fait revivre. Car cette montagne de muscles qui préfère défourailler (comprendre : tirer sur tout ce qui bouge) que causer n’est pas un jeune premier : né dans les pages du fanzine Cosmiques Tripes en 1994, il a évolué ensuite dans les pages de Gotham sous le crayon de Fane, auteur de "Joe Bar Team" pendant plusieurs années. L’ensemble des strips parus alors se retrouve dans cet album ainsi que quelques épisodes et dessins inédits.
Le fil conducteur est des plus simples : Tunny Head traverse les villes en laissant derrière lui une flopée de cadavres malgré les marshalls qui tentent de l’arrêter et une chasseuse de primes façon manga très coriace. Malgré de petites cases et un dessin en noir et blanc peu lisible parfois, "Tunny head" est du bonheur pour les fans de "Mad Max", de motos survitaminées et d’artillerie lourde. Les autres non plus ne devraient pas rester insensibles à l’humour second degré de Fane et au cynisme de ce héros qui essaye même de flinguer son propre dessinateur ! A vos abris !