TRILOGIE AVEC DAMES

Trois récits érotiques ("Le jardin des désirs", "La 27e lettre" et "L’appel de l’Enfer") réunis dans un recueil pour découvrir un Will à mille lieues de "Tif et Tondu".

Aux lecteurs qui ne connaissent de Will que les 39 aventures de "Tif et Tondu" publiées entre 1951 et 1990, "Trilogie avec dames" est une révélation. Passionné par la peinture et les rondeurs féminines, le dessinateur décédé en 2000 nous montre ici une autre facette de son talent à travers trois récits parus à l’origine en 1988, 1990 et 1993. Avec ce recueil de près de 210 pages et doté d’une épaisse couverture cartonnée, place à des histoires plus adultes scénarisées par Desberg.
"Le jardin des désirs" est la course sans fin d’un riche Don Juan à travers le monde pour trouver la femme idéale. "La 27e lettre" nous entraîne dans les pas de Fred, un petit garçon recueilli par des prostituées dans un bordel berlinois à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. Quant à "L’appel de l’Enfer", il met en scène trois défunts interdits de Paradis qui défilent devant le Diable pour réclamer une révision de leur "jugement de damnation".
Apparemment très différents, ces trois récits initiatiques nous parlent de séduction, de sexe, de trahison et de bonheur qu’on ne saurait trouver que dans l’amour. Si le premier et le dernier fait la part belle à la magie et au suréalisme, le deuxième dans le bordel allemand est le plus réaliste mais aussi le plus réussi. Paradoxalement, c’est sans doute celui où l’on voit le moins la nudité des femmes, le moins caricatural aussi dans l’érotisme, le plus féministe peut-être.
Will, qui dans ses autres BD dessinait d’abord sa planche en noir et blanc, a opté dans cette trilogie pour la couleur directe. Gouache, crayon, aquarelle, encres, Will ne s’est pas arrêté à une technique particulière. La préface illustrée et le portfolio nous offre des portraits de dames supplémentaires pour partir à la (re)découverte du vrai Will.

- Dupuis