TALULU LE MAGICIEN - Tome 10. M. "Te fiche pas de moi !!"

Un manga humoristique et enfantin qui ne vole pas très haut mais qui détend.

Honmaru est un jeune garçon timide, amoureux de la plus jolie fille de l’école, Iyona. Un jour, il prononce par hasard une formule magique qui fait sortir d’un livre un mystérieux petit magicien. Bourré de gadgets plus surprenants les uns que les autres, Talulu va désormais aider Honmaru à se faire respecter de camarades plutôt brutaux et à gagner les faveurs de sa dulcinée.
Dans ce tome 10 (la série devrait en compter 25 au total), Honmaru va notamment se retrouver aux prises avec Harako, le fils du patron de la compagnie d’électricité, mais surtout Neezo, une espèce de tyran qui veut réduire en esclavage l’école tout entière.
"Talulu le magicien" est bien le manga humoristique et enfantin que la couverture laisse présager. Ici il n’y a pas de message philosophique à chercher derrière l’humour ras-les-paquerettes d’Egawa. Gags à connotation sexuelle ou "pipi-caca" - Talulu jouant d’une flûte magique qui donne la diarrhée à ceux qui l’écoutent par exemple - parsèment le manga. Cela ne vole pas très haut mais ce n’est pas désagréable pour autant.
Dans la droite ligne d’Aralé la petite fille robot de "Dr Slump" (Akira Toriyama), Talulu possède de redoutables pouvoirs mais il est aussi inconscient, très maladroit et gaffeur. Des gaffes qui ne manquent pas évidemment de retomber sur Honmaru ou les autres personnages de la série. La courte durée des sorts que le petit magicien lance (dix minutes maximum !)est également source de comiques retournements de situation. "Talulu le magicien" bénéficie en outre d’une mise en page claire et d’un découpage très dynamique. Les gags s’enchaînent rapidement, on ne s’ennuie pas.
Talulu ne révolutionne pas l’univers du manga mais il a le mérite de détendre.

- Tonkam