SEUL AU MONDE - Tome 1. Chanteloube

Le 11 mars 2017, après 124 jours de navigation, Sebastien Destremau termine le Vendée Globe. Récit touchant d’une aventure sportive mais surtout humaine.

C’est tout à la fois l’histoire d’une course, le récit d’une vie et une aventure humaine. En adaptant le livre autobiographique de Sébastien Destremau "Seul au monde", Fino raconte ("Les chasseurs d’écume" avec François Debois) comment le navigateur de 52 ans, qui n’avait jamais fait de course en solitaire auparavant, boucle le 8e Vendée Globe, le 11 mars 2017 au terme de 124 jours de navigation.
En mettant en scène les préparatifs et les péripéties de la course en elle-même, ce premier tome s’adresse d’abord aux férus de navigation qui apprécieront les passages un peu plus techniques. Le trait fin et détaillé de Fino offre d’ailleurs de belles images maritimes renforcées par la mise en couleurs directe que le dessinateur utilise pour la première fois. Mais en mêlant les souvenirs de l’enfance et de l’adolescence tourmentées de Sébastien Destremau à travers de multiples flashbacks, l’album apporte également de l’émotion dans ce récit et touche un public d’autant plus large. L’arrivée du navigateur 50 jours après le vainqueur Armel Le Cléac’h n’est pas le plus important - on l’apprend dès le début d’ailleurs -, l’essentiel est le cheminement d’une vie pour en arriver là. Le résultat est une biographie authentique et touchante.

Dessin et scénario : Serge Fino - Editeur : Glénat - Prix : 14,50 euros.