ROBERT SAX - Tome 4. Congo belge

Robert aide son mécano Raoul dans une histoire de malette mystérieuse à livrer et de revanche congolaise. Une aventure classique mais rythmée.

Une fois n’est pas coutume, Raoul est en retard au travail. Il faut dire que le chef garagiste de Robert Sax est soucieux : son demi-frère qu’il ne voit quasiment jamais lui a demandé de récupérer une mallette dans son coffre à la banque et de la lui amener dans son château à la campagne. Curieux, Robert Sax propose à Raoul de l’y conduire.
Nouvelle aventure sous forme de one-shot pour l’élégant et séduisant garagiste-détective privé belge. Si l’on se doute assez vite des tenants et des aboutissants de l’affaire, l’intrigue est suffisamment rythmée – courses poursuites à pied et à moteur ne manquent pas – et documentée pour embarquer le lecteur. Le sujet de fond est en effet celui de l’exploitation des mines et des hommes dans le Congo colonial des années 1930 sous le règne d’Albert-1er, décrite grâce à de longs flashbacks en terre africaine avec notamment la présence de Patrice Lumumba, leader indépendantiste congolais qui deviendra Premier ministre de la République démocratique du Congo en 1960 avant d’être assassiné. Quant au trait ligne clair, il est classique, dans la grande tradition franco-belge, et en totale adéquation avec le sujet colonial de ce 4e tome.

Dessinateur : Louis Alloing - Scénario : Rodolphe - Editeur : Delcourt, collection Machination - Prix : 14,50 euros.