O PACIFIQUE - Tome 1. L’eau qui dort

La rencontre d’un pêcheur breton solitaire et d’une jeune citadine. Première partie d’une petite chronique sociale attachante.

Après "Mulo", polar animalier en deux tomes, Pog et Cédrick Le Bihan abandonnent leur héros à tête d’âne pour un célibataire endurci portant barbe touffu, jogging orange et vieille casquette. Pacifique Le Quellec a une vie un peu monotone entre journée de pêche sur son vieux rafiot - en compagnie d’une mouette qui parle, tout de même ! - et soirée au bistrot. Ce train-train quotidien est interrompu par l’arrivée d’Alice, une jolie fille un peu fantaisiste qui lui demande de l’emmener faire du snorkeling au large.
Avec ce premier tome, c’est un petit monde qui se met en place tranquillement à travers des planches semi-réalistes au trait simple et aux couleurs joyeuses, même si elles manquent d’un peu de subtilité. Pas d’évènement spectaculaire dans ce petit village côtier de Bretagne, le rythme est assez lent, l’humour timide et le personnage de Pacifique taiseux. Progressivement pourtant le marin solitaire entrouvre son coeur et livre quelques secrets jusqu’à se rendre attachant.
Assez loin de la production habituelle de Fluide Glacial, "O Pacifique" surprend donc mais la traversée emprunte d’une certaine poésie s’avère agréable.

Dessinateur : Cédrik Le Bihan - Scénariste : Pog
 - Editeur : Fluide glacial – Prix :14,90 euros.