NYANKEES - Volume 1

Des bandes de jeunes voyous qui s’affrontent pour garder leur territoire. A moins que ce ne soit des chats des rues… Un manga furyô au concept original et amusant.

Drôle de nom a priori que ce nouveau manga, "Nyankees" venant de la contraction de "nyan" ("miaou" en japonais) et de "yankee" désignant un voyou japonais aux cheveux décolorés. Surtout que l’histoire démarre comme un manga furyô (des bandes de lycéens qui s’affrontent dans des guerres de territoires) comme les autres : à la recherche de nourriture et d’un mâle avec une balafre sur l’oeil, Ryusei est sur le point de se faire passer à tabac par la bande qui domine le quartier… jusqu’à ce que débarque une petite fille surexcitée par tous ces chats ainsi regroupés et les met en fuite !
On l’aura donc compris, Ryusei et les autres sont en fait des chats de rue qui sont tour à tour représentés sous leur forme féline normale ou leur représentation humaine. Un concept surprenant mais plutôt rigolo avouons-le : un chat qui se repose dans un carton trop petit, l’image est certes mignonne mais plutôt commune ; quand c’est un grand gaillard qui se retrouve coincé dans la boîte, elle l’est beaucoup moins en revanche… L’idée d’Okada Atsushi fait oublier une intrigue finalement simple, mélange de bastons et de flirt, dotée de personnages secondaires nombreux mais bien caractérisés en fonction de leur race propre, et d’un graphisme au trait vif. Le lettrage des dialogues paraît parfois un peu surdimensionné mais c’est probablement pour respecter au mieux les bulles originales. Passée la surprise de ce premier tome, on attend de voir si l’histoire suivra. Cinq autres volumes sont prévus.

Dessin et scénario : Okada Atsushi - Editeur : Doki Doki - Prix : 7,50 euros.