NÄVIS - Tome 1. Houyo

Comment était Nävis avant « Sillage » ? Dans une nouvelle série dérivée, dédiée à un public plus jeune, Buchet, Morvan et Munuera nous invite à le découvrir. Une agréable surprise.

Avant d’être une jeune femme dynamique et un peu turbulente, Nävis a été une enfant... dynamique et un peu turbulente ! C’est ce qu’on apprend à la lecture de cette nouvelle série qui raconte la jeunesse de l’héroïne de « Sillage ». Des aventures qui se situent donc bien avant le premier tome de la série mère.
Nävis, 6 ans, vit avec son robot nurse Nsob dans l’épave de leur navette échouée sur une planète recouverte d’une jungle luxuriante. En attendant un hypothétique sauvetage, la petite humaine s’ennuie, faute d’amis. Mais un soir, elle rencontre Houyo, un jeune Tigrours menacé de mort par le chef de son clan.
On pouvait s’attendre au pire : partir d’une série qui marche très bien pour en tirer une autre sentait le commercial et le réchauffé à plein nez. Comme la série « Gnomes de Troy » (racontant la jeunesse des héros de « Lanfeust de Troy » d’Arleston et Tarquin), « Nävis » s’adresse à un public plus jeune que « Sillage », avec la participation au duo Morvan-Buchet de Munera, l’auteur de « Merlin ». L’intrigue est donc plus simple et pleine de bons sentiments, le ton est léger avec très peu de dialogues. Partant de ce principe, le résultat est plutôt pas mal avec de l’humour et des dessins mignons et très lisibles.
Ce changement de lectorat n’empêchera pas évidemment les fans de « Sillage » de découvrir avec plaisir des détails sur la jeunesse de Nävis, comme sa rencontre avec son fidèle Houyo. En revanche on n’en saura pas plus sur les raisons du crash du vaisseau sur la planète, ni d’ailleurs sur l’origine des fameuses bandes blanches sur le visage de Nävis. Sur ce dernier point en revanche, le tome 7 à venir de la série mère « Sillage » devrait nous éclairer.

- Delcourt