MONSIEUR STRIP

Laboratoire de strips humoristiques autour de séries délirantes : Harry Péteur, Vulvula, Superflou, Plastic People, etc. Original et détendant.

Il y a huit ans, Yassine et Toma Bletner ont eu une idée farfelue : imaginer durant un an un strip quotidien directement envoyé dans les boîtes mail de leurs abonnés. L’idée étant au départ de revendre ensuite ces strips dans les quotidiens... Censés prendre la succession de Paul Grumault, génial inventeur des strips sur les boites de spaghetti de Raymondo Stripalini, notre duo d’auteurs a donc décliné une vingtaine de séries et près de 400 strips pour autant d’expériences graphiques (dessin au trait, figurines en plastique, collage, etc) mais avec un point commun : le délire permanent.
Dans un pavé de 288 pages au design volontairement rétro façon anthologie, Alter Comics nous propose de retrouver en intégralité ce véritable laboratoire humoristique de "Vulvula" (une fille qui se met à poil dès qu’elle est contente) aux "Mexicains" (l’humour mexicain vu par satellite géostationnaire) en passant par "Les gorilles" (une étude sociologique des videurs de boites de nuit), "Harry Péteur" (qui vous garantit un prout à chaque case) et "Superflou" (un super-héros aux super pouvoirs pas super au point). L’ouvrage comprend également des bonus et des documents datant de la même époque, ainsi qu’un glossaire qui permet de savoir dans quel strip on parle de thèmes aussi divers que la lobotomie, les dragées Fuca, les policiers vicelards ou le Saint-Emilion. Avouez que c’est pratique !
Ce n’est pas d’une grande finesse, ce n’est pas toujours irrésistible mais c’est incontestablement détendant. D’autant que le concept permet de lire l’album à son rythme, un strip de temps en temps ou par paquet entier comme les spaghettis !