MILLE VISAGES - Tome 3. L’échoppe du démon

Un opus moins rythmé que les précédents mais qui reste passionnant et terrifiant à la fois.

Printemps 1850. Alors que quelques années auparavant Franck Quinn, ancien médecin, a fui l’Angleterre et sa famille après avoir exercé des pratiques médicales trop expérimentales, son fils Warren enterre sa mère à Londres. Une lettre envoyée par ce père méconnu va pousser le jeune homme à partir sur ses traces, vers le Nouveau Monde. Là-bas, il rencontre William Forester qui lui révèle être le fils adoptif de Franck Quinn. Il va aussi lui apprendre que ce dernier est mort, tué par une entité maléfique appelée Mille Visages. Les deux frères se retrouvent côte à côte face à celui qui a ruiné leur vie.
"L’échoppe du démon" est le premier album de la série de Thirault ("Miss") et Malès ("Les enragés") dans lequel Franck Quinn n’apparaît pas. Le héros est ici son fils Warren qui quitte donc le statut de personnage (très) secondaire qu’il avait jusque-là. Au début de "L’échoppe du démon", il ignore tout des événements qu’a connus son père et c’est une lettre paternelle ainsi que le récit de personnes qui l’ont cotoyé qui vont lui permettre d’en savoir plus. Ce troisième tome fonctionne donc surtout comme un résumé des épisodes précédents. Cela satisfera certainement le lecteur qui découvre la série à ce stade mais les autres trouveront sans doute la partie "résumé" un peu longue. Du coup on apprend guère de choses dans cet album hormis comment le jeune Warren a vécu après la fuite de son père, puis son installation dans le ranch délabré de Franck Quinn dans l’Illinois.
L’avantage c’est que cela permet à Warren de gagner en épaisseur, ce qui paraît essentiel au vu de son rôle croissant dans ce western fantastique. L’ambiance fantastique de l’album est d’ailleurs bien rendue par le dessin de Malès même si le trait manque parfois de finesse, notamment les visages pas toujours très réguliers.
Au final, si "L’échoppe du démon" apparaît comme un album un peu moins rythmé que les précédents, l’histoire reste très prometteuse, à la fois passionnante et terrifiante.

- Les Humanoïdes Associés