MARCHE OU REVE

Un jeune homme de 19 ans passe ses vacances chez sa grand-mère. Une chronique du passage à l’âge adulte au guet d’inachevé.

Harold a 19 ans et les soucis de la jeunesse : amour, sexe, études, etc... Alors histoire de se ressourcer, il part passer quelques jours chez sa grand mère dans un village breton. Il est loin d’imaginer les surprises et les révélations qui l’attendent.
Pour cette chronique du passage à l’âge adulte, Laurel s’est alliée avec Elric avec qui elle partage la veine graphique. Les deux signent d’ailleurs le dessin plein de rondeur et de fraîcheur qui renforce le ton léger de l’album. Car bien que "Marche ou rêve" en vienne à aborder des problèmes plus graves que la peur de la première expérience sexuelle, le récit n’est jamais sombre.
C’est d’ailleurs en grande partie à cause de la profusion des thèmes abordés que l’album peine à convaincre. Laurel lance des pistes - le rapport entre les générations, une famille cachée, la mort d’un être cher... - mais rien n’est vraiment fouillé et donc rien ne nous touche vraiment. Reste le côté sympathique de l’album et ce héros plutôt atypique d’une grande sensibilité. Mais c’est trop peu.

- Dargaud