LOBA LOCA - Tome 1

Un nouveau spin-off de l’univers "Mutafukaz", autour de la quête identitaire de la jeune Guada à la recherche de son père. Très prometteur.

Après "Puta Madre" avec Neyef, Run propose un second spin off à "Mutafukaz", cette fois dessiné par Guillaume Singelin ("PTSD", "The Grocery"). L’histoire de Guada, adolescente un peu paumée vivant seule avec sa mère et qui ignore tout de son père. Harcelée par ses camarades, elle finit par se battre avec l’une d’entre elles et se retrouve condamnée à porter un bracelet électronique et à prendre des médicaments pour canaliser sa violence.
Malgré une faible pagination (32 pages, le récit étant d’abord prévu en six fascicules jusqu’en juin 2020), la mise en place est prometteuse. Immédiatement attachant, le personnage de Guada est déjà fouillé et loin d’être lisse : une jeune fille triste, en manque de repères et pas sûre d’elle, aux nerfs à fleur de peau. Il faut attendre les dernières pages de ce premier épisode pour comprendre le rapport avec la série mère mais l’univers violent et crasseux de Dark Meat City se dégage dès les premières pages. Vivement la suite.
A noter qu’une version avec un coffret de rangement pour les autres tomes de la série ainsi qu’un stocker a été mise en vente au prix de 5,95 euros.

Dessinateur : Guillaume Singelin - Scénariste : Run - Editeur : Ankama, label 619 - Prix : 3,90 euros.