LES PRINCESSES EGYPTIENNES - Première partie

Deux princesses, filles de Ramsès III, échappent à la mort. Parviendront-elles à déjouer la conspiration visant à évincer l’héritier désigné par le pharaon ? Baranko signe ici un récit historico-fantastique passionnant !

Amateurs d’Histoire antique, approchez ! L’Ukrainien Igor Baranko nous raconte la destinée de deux filles de Ramsès III - qui a régné de -1186 à -1154 avant JC en s’inspirant de la conspiration du harem destinée à évincer l’héritier désigné du pharaon par un autre de ses fils. Le récit démarre en plein désert par une embuscade à laquelle les princesses Kiki et Titi échappent miraculeusement. Pourchassées, l’une trouve refuge auprès d’un étrange vieil homme doté de pouvoirs magiques, l’autre se rapproche d’un jeune prêtre à la recherche de papyrus sacrés.
La trame a beau être historique et politique, "Les princesses égyptiennes" est un passionnant récit d’aventure mêlé de magie noire. Les 128 pages au très beau noir et blanc se lisent d’une traite, l’auteur trimballant le lecteur en même temps que ses deux jeunes héroïnes. Le trait est expressif, les proportions des personnages ne sont pas sans rappeler les hiéroglyphes, les cases fourmillent de détails sur la vie quotidienne en Egypte antique, les scènes d’action sont très réussies et la narration suffisamment claire malgré la complexité de cette intrigue qui s’écarte de la réalité historique pour s’ouvrir au fantastique. Tout juste peut-on regretter la trop grande ressemblance des deux soeurs qui oblige à rester très attentif à leur coiffure, principal élément permettant de les différencier. Mais c’est un bien maigre défaut qui n’empêchera pas d’attendre avec impatience la parution du second tome, prévu pour l’automne prochain.

- Les Humanoïdes Associés