LES LUTINS ET LE CORDONNIER

Adaptation réussie pour la jeunesse d’un conte de Grimm.

Emrick n’est pas riche mais c’est un bon cordonnier et un cordonnier généreux. Avec les gens sans le sou, il n’hésite pas à échanger des chaussures contre des objets. Ce jour là, le peintre lui a donné un tableau et le charpentier un cadre. Le soir venu, il accroche l’ensemble au mur avant de s’apercevoir qu’il n’a plus assez de cuir pour fabriquer de nouvelles chaussures...
"Les lutins et le cordonnier" est une jolie adaptation du conte de Grimm. Les auteurs ont l’habitude de travailler sur des adaptations aux éditions EP : Powell est l’auteur du "Petit chaperon rouge en Transylvanie" et Rodriguez a signé "Macabre", un recueil de célèbres contes comme "La Main" de Guy de Maupassant, "Le Voleur de cadavres" de Robert Louis Stevenson ou "Le Chat noir" d’Edgar Allan Poe. Ici, l’histoire est courte (32 pages), fluide, soulignée par un dessin tout en rondeur. Les couleurs dans les tons marron, ocre et gris-bleu ne sont pas très gaies mais elles donnent un côté conte ancien qui convient bien finalement.