LE TRAIN DES ORPHELINS - Cycle 1 - Tome 1. Jim

En 1920, une dizaine d’orphelins traversent les Etats-Unis en train afin d’être placés en familles d’accueil. Un récit sensible à partir d’un programme de placements qui exista réellement aux Etats-Unis.

C’est dans un pan méconnu de l’histoire des Etats-Unis que nous plongent Charlot et Fourquemin : celui de l’"Orphan Train Riders", un programme de placement d’orphelins livrés à eux-mêmes dans les rues de New York. Fondé sur de louables intentions, ce gigantesque système connut certaines dérives et paraît aujourd’hui totalement aberrant. Volontairement coupés de leur milieu d’origine et privés du moindre souvenir de leurs parents, les enfants étaient envoyés en train à travers les régions rurales du pays où de potentiels adoptants (en quête de descendance, d’enfants à chérir ou simplement de main d’oeuvre bon marché) pouvaient faire leur choix au cours de véritables foires aux bestiaux....
Dans le premier tome du "Train des orphelins", on embarque donc en 1920 avec une douzaine d’enfants et leurs accompagnants, parmi lesquels Jim Smith, son petit frère Joey et la petite dernière Anna. Parallèlement, en 1990, un homme se présente au domicile d’un vieillard, un certain Jim Smith.
Cette histoire tirée d’une telle réalité historique avait tout pour être tragique. Mais pour Charlot ("Bourbon street"), pas question de "sombrer dans le pathos et de faire pleurer dans les chaumières". Le récit n’a en effet rien de larmoyant et si les dérives du système ne sont pas occultées, elle le sont en filigrane. Le ton général est finalement plutôt léger, soutenu par le dessin semi-réaliste expressif de Fourquemin ("Outlaw"). Prévue sur plusieurs cycles, la série s’annonce donc prometteuse. Mais d’ores et déjà, on peut remercier le duo Charlot-Fourquemin de nous avoir ainsi dévoilé cet épisode de l’histoire américaine.
Entre 1853 et 1929, ce sont 250.000 enfants - tous blancs - qui transitèrent par les convois l’"Orphan Train Riders". Deux millions d’Américains descendraient de ces enfants sans le savoir, le souvenir de ce qui est encore considéré comme le plus important déplacement d’enfants de l’histoire de l’Humanité ayant été longtemps occulté par les autorités américaines. Pour en savoir plus, la première édition de ce tome inclut un dossier de quelques pages.