LE ROI DES BOURDONS

Un auteur de BD mal dans sa peau voit des bourdons lui offrir un super-pouvoir… Un surprenant récit entre peinture du monde de l’édition et portrait psychologique.

Parce qu’il faut bien manger, Zola est manutentionnaire aux éditions Chatterbooks, en attendant de voir peut-être un jour ses bandes dessinées publiées… Mais quand un jour, il sauve un bourdon de la noyade, un essaim se colle à lui pour le remercier et forme une combinaison volante de super-héros. Et avec un petit coup de gelée royale pour lui donner de la force, le voilà prêt à concurrencer Hyperclébard, le super-héros officiel de la ville.
Série en six petits volumes auto-édités à l’origine, réécrite et redessinée intégralement pour cette nouvelle édition, "Le roi des bourdons" est une bien curieuse bande dessinée : un récit zoomorphique qui rappelle le "Lapinot" de Trondheim, une aventure de super-héros qui n’avait rien demandé à personne, une vision acerbe du secteur de l’édition BD et le portrait d’un auteur dépressif ! D’un abord a priori léger, le récit de David de Thuin ("Arthur Minus", "Coup de foudre", "La proie") gagne vite en profondeur. Peu d’humour ici finalement mais le sentiment d’un mal-être qui s’explique au fil des révélations. Cela donne un récit à la narration un peu trop artificielle par moments mais qui parvient, par le biais de l’allégorie, à évoquer avec justesse des relations humaines complexes.

Dessin et scénario : David de Thuin - Editeur : Glénat - Prix : 19 euros.