LE MASQUE AUX MILLE LARMES - Tome 1. La mort marche avec moi

En plein Japon médiéval, une jeune femme part en quête d’un masque capable de ressusciter son fiancé mort au combat. Une aventure séduisante.

La terrible bataille de Mizushiro vient de s’achever quand Sadakïo découvre le cadavre de son bien-aimé. Dès lors son seul but est de partir en quête du masque aux mille larmes qui aurait dit-on le pouvoir de permettre aux vivants de descendre dans le monde des morts chercher son amour. Touché par sa beauté et son chagrin, un jeune paysan dénommé Masamura décide de l’accompagner.
"Le masque aux mille larmes" de David Chauvel ("Les Enragés") et Roberto Ali ("7 Nains") séduit d’entrée : de part les personnages de Sadakïo et Masamura auxquels on s’attache sans problème d’abord ; de part l’objet insensé de la quête ensuite qui n’est pas sans rappeler le mythe d’Orphée et d’Eurydice. Avec une narration très dynamique, un mélange réussi d’épique, de romanesque et d’humour, des dialogues vivants et de beaux décors réalistes de Japon médiéval, cette première partie de diptyque lance ainsi une aventure captivante.

Dessinateur : Roberto Ali - Scénariste : David Chauvel - Editeur : Dargaud - Prix : 14,99 euros.