LE CHEVALIER D’ÉON - Tome 1. La fin de l’innocence

L’histoire du Chevalier d’Eon, personnage intrigant qui fut l’un des premiers espions de l’Histoire de France, au XVIIIe siècle.

Ce fut l’un des premiers espions de l’Histoire de France et un personnage énigmatique dont la véritable identité sexuelle fut souvent discutée. Grâce à son physique efféminé et sa dextérité à l’épée, Charles Geneviève Louis Auguste André Timothée d’Éon de Beaumont, dit le chevalier d’Eon, se retrouve enrôlé par le prince de Conti, cousin du roi Louis XV, dans son cabinet noir nouvellement créé, le "Secret du Roi". Première mission : se faire passer pour une femme auprès d’Elisabeth de Russie afin de l’amener à se rallier à la France contre le royaume d’Angleterre.
Complots, alliances, combats et faux semblants… l’histoire du "Chevalier d’Eon" nous emporte dans les coulisses des royaumes d’Europe du 18e siècle. Le personnage principal est assez fascinant par son ambiguïté et le premier tome visiblement documenté. Il faut dire que les scénaristes Arnaud Delalande et Simona Mogavino, ensemble ou séparément, n’en sont pas à leur première BD historique : "Reine de sang" , Aliénor", "Un pape dans l’histoire"… Il faut toutefois ête attentif dans la lecture tant le scénario est dense, les informations et les personnages nombreux. De son côté, Alessio Lapo retranscrit bien aussi l’ambiance de l’époque, qu’il s’agisse de l’architecture, des décors ou des costumes même si parfois son trait manque de précision. Le prochain tome sortira en janvier 2020.

Dessinateur : Alessio Lapo - Scénariste : Simona Mogavino et Arnaud Delalande - Editeur : Glénat - Prix : 14,50 euros.