LA BD DES FILLES

Quatre lycéennes avec leurs soucis d’adolescentes et leurs espoirs. Un album gentillet 100% filles à l’intérêt scénaristique limité.

C’est rose bonbon, ça brille, ça a le format d’un journal intime, c’est fait par des filles et pour les filles (d’ores et déjà, membres de la gent masculine, vous pouvez passer votre chemin). Mais pour quelles filles ?... "La BD des filles" raconte la vie quotidienne de quatre lycéennes qui ont bien des soucis : Noëlle a perdu le bracelet de sa grand-mère et son père fait des cachotteries à la famille ; Inaya s’est disputée avec sa meilleure amie pour une histoire de garçon ; Amandine qui ne sera bientôt plus fille unique ne veut pas déménager ; Yeuse qui rêve de chanter a dû mal à se faire des amies car elle déménage sans arrêt...
Même si ces aventurettes gentillettes visent évidemment les adolescentes, le public potentiel est sans doute plus restreint encore. Sans doute qu’un certain nombre d’entre elles se retrouveront dans les quatre héroïnes mais, avant 14 ans et passés 15 ans, les 96 pages de risquent quand même d’avoir du mal à accrocher les lectrices. Certes le graphisme acidulé du Colonel Moutarde, illustratrice pour la presse enfantine et féminine, est très mignon et le soin apporté au look des personnages visible. Force est de constater pourtant que les problèmes d’Inaya, Amandine, Yeuse et Noëlle ne nous intéressent pas du tout. Et ce ne sont pas les discussions "métaphysiques" des jeunes filles ("faut-il adopter la personne qui est en train de s’installer en nous ?", "il faut être capable d’aller à la rencontre de sa propre vie", etc) autour de crêpes chocolat-chantilly qui relèveront l’intérêt de l’ensemble.
Coéditée par Fleurus et Dargaud, "La BD des filles" sortira le 28 septembre, sensiblement en même temps que le "Dico des filles 2007" pour connaître les 200 mots de la vie des filles, la mode, l’actu et la vie des filles, des bons plans...

- Dargaud