L’HISTOIRE DES 3 ADOLF - Tome 1

Réédition d’un manga des années 80, ayant pour cadre l’Allemagne nazie à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. Passionnant.

Août 1936, les jeux olympiques de Berlin. C’est dans cette Allemagne nazie qui ne jure que par Adolf Hitler, son führer, que Togué, journaliste sportif japonais, est envoyé couvrir l’évènement. Mais son frère, qui vit en Allemagne, est assassiné alors qu’il allait lui remettre des documents compromettants pour les nazis. Malgré l’acharnement de Togué, l’affaire est vite étouffée par l’Etat allemand. Parallèlement, au Japon, Adolf Kaufmann, fils d’une Japonaise et d’un haut fonctionnaire allemand, est pris en tenailles entre son amitié pour un jeune juif (portant le même prénom que lui) et les ordres paternels qui lui interdisent de cotoyer les juifs.
Si le dessin de "L’histoire des 3 Adolf" vous rappelle quelque chose, c’est normal. Son auteur n’est autre que le père d’Astro Boy. Le style est donc un peu vieillot (le manga date des années 80), le dessin n’est pas extraordinaire mais on s’y fait d’autant que les mouvements sont bien rendus (avec des jambes quasi élastiques lorsque les personnages courent par exemple). Et puis la richesse de l’histoire fait que l’on passe rapidement sur les défauts du graphisme.
Dans ce premier tome, le lecteur est amené à découvrir successivement deux histoires, l’une au Japon, l’autre en Allemagne. Même si celle au Japon est encore un peu naïve et moins passionnante (une histoire d’amitié interdite entre deux gamins) que l’histoire avec Togué, on a vraiment hâte de connaître la suite. Car on imagine que les personnages seront amenés à se rencontrer par la suite même si pour le moment, le seul point commun entre les deux histoires est qu’elles se passent en pleine montée de l’antisémitisme, avant la Seconde Guerre mondiale. Les jalons sont posés en tout cas : entre Adolf le führer, Adolf le germano-nippon et Adolf le petit juif, on tient nos "3 Adolf" !
La série compte quatre tomes au total, déjà publiés une première fois par Tonkam, il y a quelques années. Il s’agit donc ici d’une réédition avec une nouvelle couverture.

- Tonkam