L’AUTHENTIQUE DRACULA

Une adaptation de "Dracula" volontairement fidèle au roman de Bram Stoker. Un retour aux sources inspiré et esthétique.

On ne présente plus Dracula, porte-drapeau du mythe du vampire décliné à toutes les sauces. Mais "L’authentique Dracula" se veut une transposition fidèle du roman "Dracula" de l’écrivain britannique Bram Stoker, paru en 1897. Et en effet, la bande dessinée reprend scrupuleusement la narration originale sous forme épistolaire : lettres entre le notaire Jonathan Harker et son épouse, entre celles-ci et son amie Lucy, télégrammes, etc. Il y a donc pas mal de textes (parfois repris directement du roman) qui n’empêchent pas pour autant le sentiment d’angoisse et d’oppression de monter, tandis que le comte Dracula se contente de discrètes apparitions, glissant le long des murs et loin de toute image gore.
Une transposition fidèle donc mais pas sans personnalité : toujours dans la tradition gothique, la partie graphique propose un inattendu mélange entre hyperréalisme photographique et cases picturales, des polices de caractère différentes selon le locuteur et un trait assez figé donnant l’impression de personnages prenant la pose.
En bonus : "L’Invité de Dracula", une nouvelle publiée avec le reste du roman en 1914 seulement après la mort de Bram Stoker, ainsi qu’un long "making of" en fin de volume sur le travail d’adaptation des auteurs (Leah Moore, fille d’Alan et son mari John Reppion) et de création graphique de Colton Worley.

Dessinateur : Colton Worley - Scénaristes : Leah Moore, John Reppion, d’après l’oeuvre de Bram Stoker - Editeur : Graph Zeppelin - Prix : 24 euros.