L’ATROCE ABECEDAIRE

Sfar illustre les formes des lettres de l’alphabet avec un humour shadockien efficace.

Dessiner les lettres de l’alphabet, c’est facile, surtout quand on a pour professeur Joann Sfar. Jugez plutôt : pour faire un B, il suffit de dessiner un oeil et un bec d’autruche et le tronc d’un baobab ; pour faire un "i", un nez de fakir dont le trou lévite ; un "T" sera obtenu en dessinant le regard impitoyable de Boba Fett sous son casque ; un "b" nécessitera de tout arracher à un moustique sauf un oeil et le nez, etc...
D’accord, il y a plus simple mais l’exercice serait moins amusant. "L’atroce abécédaire" est paru à l’origine en 2004 mais les éditions Bréal proposent ici une nouvelle édition avec une maquette revue et corrigée. Dans sa préface, Sfar nous explique que les lettres peuvent aussi servir "à écrire des gros mots, des insultes, des choses abominables". Chaque lettre de l’alphabet est donc d’abord présentée pleine page avec une ornementation monstrueuse ; ensuite deux pages sont consacrées à la description de la forme majuscule et minuscule ; enfin une dernière page décline une série de mots plus ou moins vilains commençant par la lettre en question. Ce découpage permet de piocher ça et là dans les lettres au gré des envies et du temps disponible. Les deux pages sur les majuscule et minuscule sont les plus rigolotes, l’imagination de Sfar semblant ici sans limite. Les éditions Bréal ont donc été bien inspirées en rééditant ce petit album souple au ton léger et gentiment provocateur.