KOMA - Tome 4. L’hôtel

Addidas a retrouvé son papa mais, poursuivis, ils sont obligés de fuir. Il se retrouvent dans un drôle d’hôtel au milieu de nulle part. Du suspense, de l’émotion et une sacrée dose de fraîcheur, que demander de plus ?!

Addidas est enfin sortie du Grand trou et retrouve son papa. Mais les autorités sont à leurs trousses et ils sont bien obligés de fuir, embarquant avec eux les McMullan, abandonnant malgré eux le mystérieux monstre noir aux mains de la milice locale. Trouver la campagne pour s’y cacher leur semble être la meilleure solution.
La campagne, rien de plus reposant a priori. Pour la petite Addidas - "mais pas comme les chaussures, hein !" - elle est surtout source de nouvelles aventures fantastiques. Car l’endroit où le petit groupe débarque n’a rien de collines verdoyantes pleines de petites fleurs : c’est plutôt une espèce de manoir en bois perdu au milieu des nuages, un drôle d’hôtel qui semble posséder une infinité de chambres. Sans que les allusions alourdissent le récit, cela rappelle l’ambiance d’Alice au Pays des merveilles mais cela fait aussi irrésistiblement penser à l’hôtel de "Shining", le film de Stanley Kubrick, et son dédale de couloirs.
Le côté onirique de la série ne doit pas la classer dans les bandes dessinées réservées aux enfants. Si la gamine est forcément adorable avec ses grands yeux noirs, si le ton est souvent plein de fraîcheur et le graphisme simple et aéré, Wazem et Peeters continuent d’appliquer la recette qui marchait si bien dans les tomes précédents : pimenter le récit de passages plus sérieux, un peu plus cruels. A ce titre d’ailleurs, difficile de faire plus terrifiant que l’explication détaillée sur l’art et la manière d’écorcher vif un homme pour le faire avouer...
A même recette, même succès. On est encore loin d’avoir toutes les réponses mais on ne doute pas que Wazem sait où il va et saura nous offrir un dénouement final tout à fait cohérent. Ce quatrième tome se dévore donc avec autant de plaisir que les autres, si ce n’est plus.

- Les Humanoïdes Associés