KNIGHTS OF THE DINNER TABLE - Tome 3. Fatal fumble

Satire du microcosme rôliste qui parlera surtout aux amateurs de jeux de rôle.

Bob entre dans la pièce et se retrouve face à un Orc qui brandit une petite hache. Il n’a pas le choix, il doit combattre en espérant que…le jet de dés lui sera favorable ! Car Bob, comme Brian, Dave et Sara sont les protagonistes des jeux de rôles proposés par B.A, leur Meneur de jeu (M.J) préféré mais un poil sadique, comme tout M.J qui se respecte.
Vous l’avez compris, vous pénétrez dans l’univers - plutôt étrange pour le néophyte - des rôlistes. Graphiquement "Knights of the Dinner Table" n’a pas grand intérêt. Les dessins en noir et blanc réalisés à l’ordinateur sont dans la même veine que ceux de "Dilbert" (Scott Adams). Il sont même encore plus simplistes : les mêmes personnages, presque toujours dans la même position, avec comme seule variation une position de bras ou une bouche ouverte ou fermée…
Tout se trouve donc dans les dialogues. Dans ce troisième tome, l’Américain Jolly R. Blackburn poursuit en effet sa satire du microcosme rôliste, caricaturant avec tendresse les tics et personnalités des adeptes des jeux de rôles. Tricherie, bêtise et cynisme sur fond de parties endiablées, l’auteur n’épargne pas ces joueurs bien décidés à faire craquer le M.J !
Mais cet humour truffé de références et de renvois à des évènements caractéristiques de ces parties parlera surtout aux amateurs de jeux de rôle. Pour les autres, l’univers décrit dans "Knights of the Dinner Table" risque de sembler un peu trop hermétique.

- Les Humanoïdes Associés