INCOGNITO - Tome 1. Victimes parfaites

La rencontre d’un jeune homme effacé avec Bérénice, sa sensuelle kiné. Mardon met en scène des rapports conflictuels et malsains. Un thriller psychologique captivant.

Il avait déjà signé "Corps à corps" chez Dupuis dans la collection Aire Libre l’an dernier, aujourd’hui Grégory Mardon revient dans une nouvelle série au sein de la collection Expresso. "Victimes parfaites" qui fonctionne comme un récit complet met en scène un jeune Parisien que l’on ne remarque pas et à qui il n’arrive jamais rien. Jusqu’à un soir de beuverie où il se casse la cheville sous la fenêtre de Bérénice, une kinésithérapeute au charme troublant.
Visiblement, Grégory Mardon aime les histoires de relations humaines dans un cadre urbain et s’y sent parfaitement à l’aise. Bien que beaucoup plus sombre, "Victimes parfaites" a de nombreux points communs avec "Corps à corps", à commencer par le personnage principal, Jean-Pierre : même prénom, même sentiment de vivre dans la masse tel l’homme invisible, même mère possessive et dénuée de toute pudeur... Comme pour l’album précédent, Mardon s’en donne donc à coeur joie dans la description des tourments intérieurs : les rapports entre les personnages sont complexes, pour ne pas dire tordus, les sentiments apparemment contradictoires. On est tous la victime d’un autre semble nous dire finalement cette histoire où derrière l’amour et la gentillesse se cachent la manipulation, la méchanceté et l’égoïsme.
Mêlant histoire d’amour légère et tragédie, ambiances malsaine et fantastique (la "scène d’amour" entre Jean-Pierre et la bien en chair Bérénice), "Victimes parfaites" est un album à l’intrigue étonnante qui prend à certains moments un côté hitchcockien des plus réussis. Les jeux d’ombre et de hachures et le graphisme moderne et élégant de l’auteur participent de cette atmosphère particulière.
Grégory Mardon nous prouve ici que le quotidien n’a rien de banal et qu’il peut en sortir une histoire réussie. Il ne lui reste plus qu’à prouver que le thème peut tenir sur une série entière.
Comme dans tous les albums de la collection Expresso qui paraîtront en 2005, un ex-libris en forme de marque-page est offert avec l’album.

- Dupuis