GARGOUILLES - Tome 3. Les Gardiens

Grégoire est un petit garçon du XXIe siècle mais il a aussi une autre vie au... XVIIe ! Et dans cette dernière, il lui faut sauver les créatures féériques de la destruction et affronter les armées du mage noir.

Depuis que le jeune Grégoire a découvert un étrange médaillon sur le toit d’une église qui lui permet de se retrouver au XVIIe siècle au milieu de gargouilles vivantes, de sylvides et d’elfes bleus, sa vie est bien compliquée. Ses parents du XXIe siècle ne le comprennent pas, pas plus que ceux du XVIIe. Mais surtout, un grand danger guette ses amis féériques et les armées du mage noir approchent.
On l’avait remarqué dans le tome précédent, le style graphique de "Gargouilles" est de plus en plus orienté cartoon. Rien d’étonnant d’ailleurs puisque le premier opus était dessiné par J.Etienne, gros consommateur de dessins animés de Disney, tandis que son successeur pour les tomes 2 et 3 - Sylvio Camboni - est lui carrément issu des studios Disney en Italie. Ce style de graphisme est certes agréable et mignon mais il accentue le côté enfantin d’une histoire qui par son scénario l’est déjà beaucoup. On avait été séduit par ce côté féérique, on se demande un peu désormais si l’on est pas trop grand pour ce genre d’histoires...
Pourtant un enfant aurait certainement du mal à suivre car ce 3e tome commence à être sacrément touffu. Sans doute conscients de la complexité de l’intrigue, les auteurs nous ont contacté un résumé en images en première page de l’album. Mais le récit dans les pages suivantes en rajoute encore. Bref, à l’instar de Grégoire, on a l’impression d’être balloté d’un endroit à un autre sans trop savoir où l’on va et, finalement, on décroche.
C’est d’autant plus dommage que le premier volet, paru en 2003, était vraiment prometteur et que certaines trouvailles (des apprentis mages qui changent de taille involontairement à tout bout de champ, un cahier des sorts plutôt amusant...) donnent du piquant au scénario.

- Les Humanoïdes Associés