GARFIELD - Tome 37. C’est la fête !

37e album de la série phare de Davis et le cynisme félin continue de fonctionner à merveille.

Manger, dormir et se moquer de son maître Jon. Garfield n’a pas pris une ride. Depuis 25 ans, le chat paresseux et cynique le plus célèbre du monde continue de cultiver inlassablement son talent naturel pour le farniente et la répartie cinglante. Et depuis 25 ans, toujours le même objectif, faire rire le lecteur en strips de trois cases ou sur une pleine page.
Ce 37e tome ne déçoit pas. Pratiquement tous les strips sont drôles. Et si les thèmes sont récurrents, les gags - qui évitent soigneusement toute référence sociale ou politique - arrivent toujours à être suffisamment différents pour ne pas être répétitifs. Entre la « guéguerre » qu’il mène contre les araignées, son estomac qui semble sans fond et un maître neurasthénique qui fait fuir les filles, tout est prétexte à rire. Demi-siècle oblige, certains gags (qui ne sont toutefois pas les plus drôles) sont consacrés à l’anniversaire de Garfield.
En même temps que « C’est la fête ! », Dargaud publie « Garfiel Story : une vie de chat ». Pour tout savoir sur le félin le plus fainéant de la BD en 164 pages, de la naissance du personnage aux secrets de fabrication de Jim Davis. Décliné dans 2.300 journaux, « Garfield » figure au Livre Guiness des Records au titre de la « BD la plus publiée dans le monde entier ».

- Dargaud