ETHAN RINGLER, AGENT FEDERAL - Tome 5. Terres d’origine

Ethan Ringler quitte la terre de ses ancêtres pour solder ses comptes avec sa soeur sur ses origines. Conclusion d’un western qui avait très bien commencé avant de s’engluer un peu sur la fin dans un scénario trop dense.

Suite et conclusion de l’histoire ! Ethan Ringler, l’agent fédéral infiltré dans la bande de Van Rhinelander, doit choisir son camp. Il quitte l’Amérique pour retourner dans l’ancien Monde où l’attend sa soeur Anaïs alias Caitlyn après la mort de leur grand-père. En 56 pages, il s’agit pour les auteurs de répondre à toutes les questions et d’éclairer les zones d’ombre. Autant dire que la fin de la saga est dense et qu’il faut avoir les précédents tomes bien en tête pour ne pas se perdre. C’est d’ailleurs le principal reproche que l’on peut faire à ce western - "identitaire et sauvage" comme le dit l’éditeur. Il n’y a qu’à regarder les planches au fils des épisodes, les personnages secondaires fourmillent, les scènes d’action s’enchaînent, parfois entrecoupées de passages explicatifs assez longs. Si dans ce 5e tome, l’intérêt s’est donc un poil émoussé, Filippi et Mezzomo ont pris soin de laisser une porte ouverte au cas où : un deuxième cycle sur notre héros mi-yankee mi-indien serait d’ores et déjà possible.

- Dupuis