ENCYCLOMERVEILLE D’UN TUEUR - Tome 1. L’orphelin de Cocoyer Grands-Bois

Le monde des esprits s’ouvre à un orphelin aidé par un vieux fossoyeur aux pouvoirs étranges. Un graphisme merveilleux.

Une nuit pluvieuse au coeur de la Martinique aux allures de cauchemar : un terrible monstre tue un couple, blessant le jeune fils à la poitrine. Des années plus tard, le garçon est devenu l’assistant d’un vieux fossoyeur. Mais le métier ne consiste pas seulement à nettoyer les tombes et s’occuper des enterrements. Le vieil homme commence à initier l’adolescent aux monde des esprits.
Thierry Ségur, le dessinateur des "Légendes des contrées oubliées", est de retour après une dizaine d’années d’absence. Et quel retour puisqu’on en prend plein les mirettes ! Dans cet univers étrange où les esprits - plus ou moins amicaux - ont tendance à quitter leur tombe ou à vouloir passer entre les "failles", ce premier tome est un déferlement de couleurs, de lumières et de créatures fantastiques de toute beauté.
Le scénario de Chamoiseau - écrivain originaire des Antilles et lauréat du prix Goncourt en 1992 pour son roman "Texaco" - n’est pas en reste puisque, contrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre "Encyclomerveille", la série n’a rien d’un catalogue rébarbatif du monde mystérieux des esprits. Cet imaginaire complexe où l’ordre et le chaos semblent en équilibre précaire, les deux auteurs parviennent à nous le faire apprivoiser. Car malgré la nécessaire présentation des personnages et les nombreuses explications données par le fossoyeur à son disciple, la narration est toujours fluide et dynamique (le découpage est très varié), non dénuée d’humour qui plus est. Une plongée dans un drôle de monde à ne pas manquer.

- Delcourt