DIVINE METEOR - Tome 1

Quand Dieu descend sur Terre - et sur la maison d’un garçon banal ! – sous les traits d’une gamine, ça déménage. Une comédie délirante qui n’est pas exempte de défauts.

Après avoir publié "Pétales de réincarnation" de Mikihisa Konishi, les éditions Komikku s’intéressent à la première oeuvre de la mangaka. "Divine Meteor" se veut un manga léger et délirant autour d’Ariyuki, un jeune garçon banal dont la maison est détruite par l’arrivée sur Terre de Darmir, une gamine dotée de pouvoirs et qui s’avère être tout simplement... Dieu.
Oeuvre de jeunesse, "Divine Meteor" a des qualités, à savoir la bonne humeur et l’humour absurde qui se dégagent des planches. Mais ce manga a aussi des défauts, à commencer par le recours à de nombreux éléments narratifs rebattus maintes et maintes fois : le héros qui aspirait à une vie tranquille complètement dépassé par les événements, la gamine naïve malgré son statut divin et son intégration au lycée, la "petite-amie" possessive, le meilleur ami otaku, etc. On passera sur le côté "pipi-caca" lourdingue du récit - Ariyuki passe une bonne partie de son temps assis sur les toilettes, les pouvoirs de Darmir lui occasionnant de terribles diarrhées... - qui ne fera sourire qu’une fois mais on remarquera aussi un dessin assez inégal et des décors peu présents.
La série courant sur cinq tomes, on attend désormais de connaître la tournure que prendra le scénario. Les apparitions de mystérieux monstres efflanqués et vindicatifs au milieu d’anneaux lumineux et d’une adolescente géante suscitent il est vrai la curiosité.

Dessin et scénario : Mikihisa Konishi – Editeur : Komikku – Prix : 7,99 euros.