DIU DIU - Tome 1. La formule magique

Un "manga" à la chinoise au scénario délirant mais bien trop confus.

"Diu Diu" est l’un des premiers titres de XiaoPan, cette toute nouvelle maison d’édition spécialisée dans les manhras. En clair : la bande dessinée chinoise.
L’auteur nous embarque sur les traces de Jia Xue, une dessinatrice de BD qui se retrouve dans le pétrin jusqu’au cou lorsque les personnages de la BD qu’elle devait présenter à son éditeur s’échappent de leur cases ! Les toons font la java en ville et Jia Xue n’a d’autre choix que de ressortir de la poubelle un vilain petit renard Diu Diu à qui elle confie la mission de ramener d’urgence les évadés.
Le dessin en noir et blanc, le rythme, les exagérations dans les expressions des personnages, tout cela rappelle évidemment les mangas. On ne sera donc pas dépaysé. Quant à au scénario, il est plutôt original et attirant, bien que destiné surtout à de jeunes lecteurs par son côté un peu "fou fou" : le ton est vraiment déjanté, les personnages sont tous complètement dingues et ça bouge de partout.
Mais en fait, ça bouge tellement qu’on a bien du mal à suivre les aventures de Jia Xue et Diu Diu jusqu’au bout... Les cases sont parfois vraiment petites et le découpage en général n’est pas très clair. De même, les personnages ne se détachent pas toujours suffisamment du décor (Walunwa par exemple, personnage exclusivement en traits hormis ses mèches noires). L’ensemble manque de trames, de contraste alors que le trait est très fin et cela ajoute encore à la confusion.
Au final, on décroche vite sans avoir l’envie de savoir si Diu Diu réussira à ramener tous les toons dans leur univers de papier.

- XiaoPan