DEUX MANCHES ET LA BELLE

Un jeune homme va déplacer des montagnes pour retrouver sa belle. Un roman graphique de 1930 très proche du cinéma d’animation.

Il sauve des pattes d’un violeur aviné une jolie demoiselle dont il tombe éperdument amoureux, un homme d’affaires véreux l’escroque et épouse la jeune femme à qui il a fait croire que son bien-aimé est mort… Bande dessinée totalement muette publiée en 1930, "Deux manches et la belle ("He done her wrong") est une parodie dynamique de cette série de récits tragiques autour d’une jeune femme en détresse.
Certes l’album, précurseur des romans graphiques, est plutôt simple au niveau du scénario, malgré des coups du sort à répétition, des rebondissements à foison et des décors variés mais ce qui est notable ici est avant tout le dynamisme des planches. Il faut dire que Milt Gross (1895-1953) travaillait aussi dans l’animation et fut notamment gagman pour Charlie Chaplin. Les scènes en noir et blanc défilent donc avec une énergie folle, puisant allègrement dans le grotesque et le burlesque pour accentuer l’effet comique. La préface de cet épais album à la présentation soignée est signée du dessinateur néerlandais Joost Swarte, inventeur du terme "ligne claire" et auteur de "Passi, messa".

Dessin et scénario : Milt Gross - Editeur : La Table ronde - Prix : 28,50 euros.