COMMENT JE SUIS DEVENU STUPIDE

Pour vivre heureux, soyons stupides ! C’est là tout l’objectif d’Antoine, un jeune homme qui manque d’intelligence pour vivre et qui l’attribue à sa trop grande intelligence... Un album drôle et plein de fantaisie qui reste malheureusement un peu superficiel.

À force de vouloir tout comprendre, tout décortiquer et tout analyser, Antoine ne parvient pas à se laisser vivre simplement. Pour essayer de s’intégrer à la société, il essaye de manière très documentée, l’alcoolisme, puis le suicide. En vain. Alors, cet handicapé du bonheur passe à l’étape suivante : devenir stupide. Car selon lui, s’il est aussi malheureux c’est la faute à son intelligence. Et pour réussir son coup, Antoine se jette dans le quotidien du consommateur lambda.
Basée sur le roman éponyme de Martin Page, cette critique acerbe du "Je consomme donc Je suis", est habilement mise en images (en noir et blanc) par Witko qui parvient à retranscrire ce qui se passe dans la tête toujours en action d’Antoine. C’est féroce mais bien vu et drôle, sans être moralisateur. S’abrutir devant la télé, avoir le catalogue Ikéa comme livre de chevet, acheter un tas de matériel high-tech qu’on ne déballe même pas ou une voiture de luxe sans avoir le permis... Bienvenue dans une société de consommation qui rime avec crétinisation.
Toutefois l’idée de départ aurait pu être exploitée davantage. Martin Page a pris le parti de la légèreté mais une certaine gravité aurait apporté plus de poids à sa réflexion. L’introduction - avant qu’Antoine ne cherche à devenir stupide - est également trop longue et la fin est un peu baclée. Si "Comment je suis devenu stupide" est un bon moment de lecture, une fois l’album refermé il n’en reste donc que peu de choses finalement.
Par dérision, les bédéphiles que nous sommes retiendront en tout cas, la phrase de l’un des amis d’Antoine qui tentent de le sortir de sa crétinisation : "Encore un peu et tu ne lisais plus que des bandes dessinées"...

- 6 Pieds Sous Terre