COMEDIE D’AMOUR

La jolie Jade joue les nounous pour les enfants d’un riche touriste et tombe dans le piège de l’amour. Une comédie légère aux effets narratifs originaux et réussis.

Pour cette nouvelle année 2008, le duo d’"Espace d’un soir" se reforme et nous offre une comédie légère dont l’héroïne n’est autre qu’un des personnages de son précédent album. En allant récupérer un petit chat en perdition sur un toit, Jade fait la connaissance de son voisin Gwen. Celui-ci, organisateur de séjours pour VIP, l’embauche comme nounou pour les deux enfants d’un riche client en visite à Paris.
Ah l’amour, toujours l’amour... Pas facile d’y échapper même si on se jure de ne pas tomber amoureuse du premier venu. Et en tout cas, le destin n’aura certainement rien à voir là dedans a décrété Jade, bien décidée à ne pas laisser le narrateur diriger sa vie. Résultat, on touche ici du doigt toute l’originalité de l’album : Brigitte Luciani détourne avec bonheur les codes narratifs de la bande dessinée en faisant dialoguer la voix off directement avec la jeune femme qui finit par attraper le texte en encadré et l’enfermer dans son sac... Qui a lu "Espace d’un soir" a déjà pu apprécié le penchant des deux auteurs à jouer avec la narration et le découpage puisque chaque planche se divisait en quatre registres, chacun d’entre eux représentant un étage d’un immeuble et suivant simultanément plusieurs couples. Cette nouvelle tentative sur "Comédie d’amour" aboutit à la même réussite.
Et ce n’est pas l’élégante couverture vernie ou le graphisme stylisé de Colonel Moutarde qui viendra gâcher le tout. Si la pétillante Jade souffre d’un profil bien moins gracieux que le reste, on la dirait tout de même sortie d’un magazine de mode. C’est simple, stylisé et plein de fraîcheur.

- Delcourt