CHASSES-CROISES - Tome 1. Innocent

Le récit d’une rencontre : celle d’un trentenaire coincé et de sa jolie voisine, lycéenne. Un premier tome délicat et subtil très attachant.

Casterman publie une nouvelle histoire en deux tomes de l’auteur coréen remarqué de "L’appartement" ou de "Timing". Point de surnaturel ici. "Manhwa sentimental" s’il en est (c’est d’ailleurs le titre original), "Chassés croisés" raconte avec simplicité la complexité des relations homme-femme : Yeon Woo, trentenaire célibataire et empoté, croise chaque matin dans l’ascenseur de son immeuble une lycéenne, Soo Young. Très progressivement va naître une amitié amoureuse...
Ne vous laissez pas rebuter par le style graphique simpliste de Kang Full ou le scénario apparemment basique et linéaire de l’album. Si les 340 pages de ce premier tome se lisent d’une traite alors que l’action se situe surtout dans l’ascenseur, à l’école ou au travail, c’est qu’il y a des raisons. A travers les gestes du quotidien, cet excellent narrateur nous raconte la naissance d’un amour. Les Coréens sont-ils un peu coincés ? Pas de coup de foudre en tout cas, pas de passion ni de gestes déplacés, encore moins d’élans érotiques, les choses se font tout en douceur et le lecteur les ressent par de petits gestes, par des échanges de regard et des joues qui rougissent. Kang Full réussit à accentuer le suspens en multipliant les points de vue. La différence d’âge est aussi un thème important ici, thème que l’on retrouve d’ailleurs au sein de la relation entre deux autres couples en formation secondaires - d’où le titre "Chassés-croisés" en français : une jeune femme et un lycéen ; un vendeur d’écharpes et une dame tenant un stand de nourriture à emporter.
Tout comme "L’appartement", "Manhwa sentimental" alias "Chassés-Croisés" a fait l’objet d’une adaptation au cinéma.

- Casterman