BREVES INSOLATIONS

De courtes histoires à l’humour corrosif et violent. Pour amateurs d’humour très noir.

Aujourd’hui fête de l’amour, gare si vous ne portez pas votre badge et en forme de coeur et si vous n’embrassez pas tout ceux que vous croisez... Les vendeurs de calendriers, c’est toujours un peu la poisse surtout quand ils représentent un consortium de terroristes... Entre une partie de jambes en l’air et 1.000 amis sur Facebook, que choisirez-vous ?... Voilà les premières histoires de "Brèves insolations", un recueil de saynètes humoristiques surréalistes issues du magazine Le Psikopat (certaines ont toutefois été revues étal police - en prend pour son grade et tous les travers de notre société (l’univers impitoyable du monde du travail, celui de la Sécurité sociale, l’individualisme dans les villes, les expulsions d’immigrés, etc) sont passés au vitriol.
Ce petit album de 56 pages plaira inévitablement aux amateurs d’humour noir même si, visuellement, les planches très chargées et la colorisation au goût douteux peuvent rebuter de prime abord.