ARMANDIS - Tome 1. Entre ciel et mer

Un premier album qui fonctionne comme une bouffée d’air pur avec un dessin et des personnages adorables. Prometteur.

Sur Armandis, trois grandes races cohabitent sans jamais se cotoyer, vivant chacune dans des zones bien distinctes. Mihoshi est une petite humaine et vit sur l’île Caillou dans l’archipel des Perles blanches. Un endroit paradisiaque, tranquille (trop même !) où il ne se passe jamais rien... Rien jusqu’à ce qu’atterrisse accidentellement Zepplin, officier fröle (une sorte de guêpe géante), cherchant à sauver son peuple d’une mort certaine. Pour cela, il lui faut atteindre le continent de Yanghor afin de se procurer de la lectine, un nectar indispensable à la survie de son peuple. Mais il paraît que le continent est habité par les Zélons qui se nourrissent de chair humaine…
Un monde imaginaire avec des espèces inconnues, un graphisme mignon et des couleurs chaudes, des personnages adorables et attachants, quelques pointes d’humour, le premier tome d’ "Armandis" a d’indéniables atouts pour séduire. Bien sûr le scénario et l’ambiance sont plutôt enfantins mais après tout tant mieux : un peu de fraîcheur de temps en temps ne peut nuire aux lecteurs plus âgés ! D’ailleurs on ne s’ennuie pas tout au long de ces 48 pages. Certes l’histoire est pour le moment assez prévisible et il n’y a guère de rebondissements mais il s’agit d’un premier tome, donc de présentation du cadre et des personnages. Les tomes suivants (trois autres sont prévus) nous diront si, passé le plaisir de la découverte de ce sympathique univers, le récit parvient à garder tout son attrait.
Pour un premier album, H.Tonton réussit en tout cas un joli coup.

- Paquet