ALIKA - Tome 1. Les territoires interdits

Un vieux sage, un colosse simplet et une jeune combattante accompagnée de son panda partent sur les traces d’une source magique. De l’heroïc-fantasy joliment mis en image mais terriblement classique.

Qui sera le premier à découvrir la "source" légendaire cachée au coeur des territoires interdits ? Le concours cartographique lancé par le seigneur d’Albruck attire les aventuriers de tout poil parmi lesquels le vieil Orzo et son imposant ami Homs. Pour les protéger durant cette quête, ils recrutent Alika, jeune voleuse qui semble cacher un secret.
Une prophétie, une quête pleine de dangers, un trio d’aventuriers aussi différents que traditionnels (le vieux sage, la jeune guerrière mignonne et téméraire, le colosse sans cervelle), un peu d’humour et de magie... "Alika" n’est pas ce qu’on peut appeler un album révolutionnaire surtout pour les bédéphiles dévoreurs d’heroïc-fantasy ! Certes on peut voir, dans cette série prévue sur un premier cycle de trois tomes, une certaine forme de parodie mais sur ce plan, "Alika" reste bien loin de toute façon d’un western décalé tel que "Banana Fight" du même Brrémaud. La faute peut-être aux changements scénaristiques demandés par l’éditeur aux auteurs de "Robin Hood" : le projet initial était basé sur des enquêtes avec comme héroïne une petite fille dans le Londres de 1900...
En tout état de cause, le premier tome d’"Alika" ne passe pas le cap de l’album divertissant aux graphismes sympas dans un style à la mode : un dessin cartoonesque, mélange de manga et de BD européenne, et des jolies couleurs pastels.

- Le Lombard