A LA RECHERCHE DE PETER PAN

Un écrivain en mal d’inspiration se rend dans un petit village des Alpes suisses où a séjourné son demi-frère quelques années plus tôt. Un album intimiste dans un décor majestueux.

Paru initialement en deux albums en 1985, "A la recherche de Peter Pan" bénéficie aujourd’hui du relookage de l’élégante collection Signé du Lombard et paraît en un seul volume de 135 pages. Une heureuse initiative tant ce récit est révélateur de la sensibilité de Cosey et insuffle un grand bol d’air frais.
Nous sommes à Ardolaz, un village des Alpes valaisiennes en Suisse peu avant 1930. Melvin Z. Woodworth, un jeune écrivain britannique vient chercher l’inspiration et par là même rendre hommage à son demi-frère Dragan, un pianiste décédé quelques années plus tôt. La vie semble s’écouler paisiblement. Pourtant les gendarmes recherchent Baptistin, un faux-monnayeur du coin, et surtout le glacier surplombant le village menace de céder à tout moment.
La montagne comme si vous y étiez. La majesté des décors montagneux, l’impressionnant craquement du glacier ou celui, discret, des pas dans la neige, les crocus ouvrant leurs pétales au milieu de l’immensité blanche, les visages immobiles cadrés en gros plan... Cosey prend son temps. Le temps de nous immerger dans ce cadre suisse grandiose, le temps de nous faire aimer les personnages principaux, le temps de nous faire comprendre la quête du héros venu "relire le passé sous un angle différent pour pouvoir écrire l’avenir". Alors même si "A la recherche de Peter Pan" peut paraître un peu mièvre avec ce récit tournant à l’histoire d’amour digne d’un conte de fée, on ne peut que fondre pour cette intrigue à la fois simple et intense, juste pimentée par la chasse au faux-monnayeur et surtout la menace du glacier. Comme Melvin Z. Woodworth, venez-vous perdre dans l’immensité de la nature.

- Le Lombard