Une fresque de Schuiten mise en lumière à Lyon

Une fresque de 400 m2, réalisée par le dessinateur belge et mise en lumière selon un procédé nouveau, va être inaugurée en décembre à Lyon.

Lyon n’en est pas à sa première fresque murale. La ville, qui en compte déjà 150, abrite d’ailleurs les artistes de la Cité de la Création qui créent depuis 1978 des oeuvres monumentales, fresques, arts visuels, décorations, ou objets urbains, dans l’espace public ou privé.
Le 7 décembre 2004, à la veille de la traditionnelle fête des lumières à Lyon, c’est donc cette fois une fresque de 400 m2 réalisée par le dessinateur belge François Schuiten qui va être inaugurée.
Pour la première fois au monde, selon la Cité de la création, le mur peint intègrera des éléments techniques pour une mise en lumière scénarisée, toutes les 3 à 5 minutes. Les câbles seront recouverts sous dix centimètres de coffrage et 450 points diffuseront la lumière depuis l’intérieur du mur, selon un procédé de pixelisation associant fibres optiques et diodes. Le projet aura coûté 150.000 euros auquel il faut ajouter 300.000 euros pour la mise en lumière.
La fresque peinte sur le mur d’un immeuble de l’avenue Jean-Jaurès dans le 7e arrondissement de Lyon représente un Lyon futuriste, où l’architecture actuelle - la Basilique de Fourvière et la Halle Tony Garnier -, côtoie des engins volants de science-fiction et des tours surmontées de forêts suspendues.
Outre Lyon, les artistes de la Cité de la Création ont déjà exercé leur art à Barcelone, Mexico, Jérusalem, Mulhouse, Biarritz, Marseille, Brest, Paris, Leipzig, Carcassonne ainsi qu’à Angoulême. Leur collaboration avec la capitale française de la bande dessinée a débuté en 1998 et continue encore aujourd’hui : la ville va accueillir en janvier 2005 deux nouveaux murs peints (Zep et Loustal) qui viendront s’ajouter à la vingtaine déjà en place (Visite virtuelle des murs peints d’Angoulême).