"Tintin au Congo" : l’affaire plaidée à Bruxelles

Bienvenu Mbutu Mondondo a réclamé ce vendredi l’interdiction de la commercialisation de la bande dessinée devant le tribunal de première instance de Bruxelles.

On en entend parler depuis 2007. Au printemps, le tribunal de première instance de Bruxelles se déclarait compétent pour juger si l’album "Tintin au Congo" était porteur de clichés racistes comme l’affirme le Congolais Bienvenu Mbutu Mondondo.
Ce vendredi 30 septembre 2011, le tribunal a donc enfin entendu le plaignant qui réclame l’interdiction de la commercialisation de la BD d’Hergé ou en tout cas un bandeau d’avertissement ou une préface expliquant le contexte de l’époque. "C’est une BD raciste, qui fait l’apologie de la colonisation et de la supériorité de la race blanche sur la race noire" a déclaré le Congolais pour expliquer son action.
Casterman et Moulinsart qui dénoncent de leur côté une atteinte à la liberté d’expression seront entendus le 14 octobre prochain.