Spirou contre Hébus

Effigies géantes de héros de bande dessinées et petites animations rigolotes, on les remarque en déambulant dans les rues d’Angoulême.

Après près de 20 ans d’absence, Dupuis a fait son retour au festival d’Angoulême et ça se voit ! Non vous n’avez pas la berlue, des centaines de petits Spirou déambulent depuis deux jours à travers les rues d’Angoulême et c’est normal.
Il ne s’agit pas d’une expérience de clonage imaginée par le méchant Zorglub mais bel et bien d’une petite partie de l’important effort de promotion de l’éditeur qui profite du festival pour lancer sa nouvelle version du magazine (voir l’article). Ainsi, sur le stand Dupuis - le plus grand de cette édition -, les hôtesses fabriquent-t-elles toute la journée de petits chapeaux rouges de groom en carton qu’elles distribuent inlassablement au public !
L’éditeur a également stationné près des bulles de la place de l’Hôtel de ville, un bus à impériale aux couleurs de Spirou réservé aux auteurs et à la presse ainsi qu’une version géante et gonflable du célèbre héros de Franquin.
Moins grand mais tout aussi imposant par sa mine peu engageante et son gourdin, Hébus le troll de "Lanfeust de Troy" accueille quant à lui les visiteurs devant la bulle des Editions Soleil. A quelques dizaines de mètres de la bulle de Dupuis. Au cas où vous auriez échappé aux dents du troll en question, un second trône sous le chapiteau à la déco de boîte de nuit.
Moins impressionnant mais plus rigolo, l’élève Ducobu et Léonard le Génie invités des Editions du Lombard qui fêtent cette année leur 60 ans d’existence. Grâce à une animation 2D en temps réel, les visiteurs passant à côté d’un écran vidéo placé à la sortie du stand sont pris à parti par l’une de ces deux stars de papier. Effet garanti. Surtout lorsque c’est Godi, le propre "papa" de l’élève Ducobu qui se retrouve à discuter avec son héros de papier...
Côté animations musicales, les Zévadés de la Zic, aux allures de Dalton rayés de jaune et noir proposent un jazz festif dans les rues d’Angoulême, tandis que la compagnie Stromboli se déplace sur une espèce de tricycle-piano.