Les attentats du 11 septembre en BD

Sur la base d’un rapport du Congrès américain, deux auteurs de BD ont mis en images les attentats de 2001.

Alors qu’à l’approche du 5e anniversaire des attentats du 11 septembre, le cinéma s’est emparé de l’événement ("United 93" de Paul Greengrass et "World Trade Center" d’Oliver Stone), le 9e Art n’est pas en reste : une bande dessinée paraîtra le mois prochain outre-Atlantique, en se basant sur le rapport de la Commission d’enquête du Congrès sur les attentats rendu en décembre 2005.
A partir de ce document de 600 pages peu grand public il est vrai, Ernie Colon et Sid Jacobson ont réalisé un ouvrage de 150 pages publié chez Farrar, Straus and Giroux (FSG). Colon a notamment dessiné "Richie Rich" et "Casper le fantôme" pendant 25 ans.
"The 9/11 Report : A graphic adaptation" retrace les attentats du World Trade Center, du Pentagone et de Pennsylvanie, depuis l’entraînement des pirates de l’air jusqu’aux mesures antiterroristes prises par le gouvernement Bush. "C’est une façon d’écrire l’Histoire" expliquait il y a quelques semaines à l’AFP, Jeff Seroy, vice-président du marketing de FSG. "Le but de cette bande dessinée est d’instruire un très large public pour que le lecteur soit un citoyen informé" ajoutait-il, soulignant la dimension didactique du projet : l’éditeur FSG espère que son ouvrage sera utilisé dans les écoles et lu par les étudiants pendant longtemps.
Au fil des planches - au graphisme des plus classiques-, les lecteurs américains reconnaîtront donc des "héros" bien connus : le chef des pirates Mohammed Atta, Oussama ben Laden, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, Colin Powell, le ministre de la Justice d’alors John Ashcroft (Justice), l’ancien patron de la CIA George Tenet, et bien sûr George Bush.
Pour les auteurs, pas question de soulever les points controversés : à grand renfort de bulles et d’onomatopées, ils se sont appliqués à respecter scrupuleusement le rapport de la Commission. D’ailleurs "99%" des mots de la BD viennent du rapport, a précisé Jacobson au Washington Post.
Pas d’étonnant donc que l’exemplaire envoyé aux hauts fonctionnaires de la commission ait recueilli plus que leur approbation : l’ancien gouverneur Thomas H. Kean du New Jersey, qui a présidé la commission, et son vice-président Lee H. Hamilton en ont finalement carrément signé la préface...