Le Prix René-Goscinny 2020 à à Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann

Ils ont reçu le prix du scénario pour "Le Dernier Atlas".

Le Prix René-Goscinny, attribué à un scénariste, a été décerné pour 2020 à Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann pour "Le Dernier Atlas" (Dupuis). L’album suit Ismaël Tayeb, lieutenant dans un gang criminel. Son grand patron lui donne un ordre qu’il ne peut refuser : trouver une pile nucléaire... Pour cela il va devoir remettre en marche et voler le dernier Atlas, un de ces immenses robots français qui géraient des constructions titanesques jusqu’au milieu des années 70, mais qui, suite à un grave incident à Batna durant la guerre d’Algérie, ont tous été démantelés… à l’exception du George-Sand. Les membres du jury expliquent leur choix : "À l’évidence, "Le Dernier Atlas" cherche à faire bouger les lignes de la bande dessinée de genre. Prévue sur trois épais volumes de plus de 200 pages chacun, conçue par une équipe de quatre auteurs - Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval, Hervé Tanquerelle, Fred Blanchard - cette odyssée uchronique refuse les standards pour mieux déployer son intrigue aux multiples ramifications. Le contexte politique de la Guerre d’Algérie et l’ampleur de son dispositif confirment cette ambition. Pour toutes ces raisons, le Prix Goscinny a souhaité récompenser cette création qui conjugue l’académisme, l’ancrage dans une tradition, avec de nouveaux formats et de nouvelles écritures." 

Le trophée du Prix René-Goscinny sera officiellement remis à Gwen de Bonneval et Fabien Vehlmann le 1er février 2020 à 19h, lors de la Cérémonie de remise des Fauves au Théâtre d’Angoulême. Une exposition sera consacrée aux scénaristes dans le cadre de la programmation officielle du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême 2021. 

Le Prix René-Goscinny 2019 avait été décerné à Pierre Christin pour l’ensemble de son œuvre et pour le scénario de son album "Est-Ouest" avec au dessin Philippe Aymond (Aire Libre, Dupuis, 2018). Pour l’édition 2020 du Festival d’Angoulême, l’auteur sera donc mis à l’honneur dans une exposition intitulée "Dans la tête de Pierre Christin".